Les lopins
                          Les sages et les fous

                                          Trois solos, de 20 mn chacun, permettant
                                                    de développer une idée, un thème, d’explorer
                                                        des matériaux des situations.
                                                    Trois impressions, trois rencontres avec nos façons de faire
                                            et notre tournure d’esprit. Sans continuité apparente, sans fil commun
                                                    autre que l’idée de nature et le souvenir des jardins.
          de Elain Bastible
     LES PHOTOS >

Souvent quand on revient
les choses ont changées,
elles se sont infimement déplacées.
Ainsi de retour à son aire, la jardinière des marais doit elle animer le monde
qui retenait son souffle en son absence, replacer rameaux et brindilles, rétablir l’espace qui lui permettra d’y déposer ses émotions.
de Nicolas Vidal
LES PHOTOS >


Le printemps s’invente tout autant
qu’il se produit. On le constate
soudain mais c’est simplement qu’on
y pensait si fort. De pauvres objets,
des souvenirs amaigris balisent le
chemin intérieur qui mène des
glaces de l’hiver aux délices du
renouveau, de la gestation obscure
à la lumineuse éclosion.
                                                              de Gwenaël Le Boulluec
                                                              LES PHOTOS >

On revient toujours où est sa vie, on s’enterre où est sa terre.
En attendant on porte dans ses yeux, ses oreilles, sur ses cheveux,
une impression simple. Les étoiles du ciel voyagent au même pas que
la mule et l’ailleurs est discrètement semblable partout.
Il reste les rêves les chimères et les mythes.
   

PRESENTATION LE SPECTACLE LE GRAND DEFRICHAGE